La chirurgie du pied crée souvent des douleurs postopératoires importantes. Ces douleurs peuvent très bien être soulagées par l’anesthésie locorégionale.

Le nerf sciatique (qui innerve le pied) peut être facilement bloqué, c’est à dire endormi, au dessus du genou sur la cuisse. Cette technique est peu douloureuse et entraîne l’anesthésie de la face externe de la jambe, de la cheville et du pied.

Le repérage peut être effectué par neurostimulation ou par échographie. Dans ce cas, l’échographie permet de voir le nerf sciatique, le nerf tibial et/ou le nerf péronier commun, lesquels se divisent ensuite. Le médecin peut injecter un anesthésique local au contact du nerf en observant les structures sans risquer de les blesser.

Pour les opérations nécessitant un séjour supérieur à 24 heures à la clinique, on réalise plus souvent un bloc poplité avec la pose d’un cathéter, qui peut soulager les douleurs plusieurs jours. Si le patient sort après une nuit de notre établissement, une injection unique est préférée.

Dernière mise à jour le 07/08/2015